SNCB Holding .. Tiens la bien!

L’absurdité des transports en commun qui ne vous invite pas à voyager.

Billet de Train
Limal Bruxelles

J’ai mon billet aller-retour Limal/Bruxelles en ce lundi 4 janvier 2016. Je suis sur le chemin du retour. J’arrive à 12h35 à la gare de Bruxelles-Luxembourg et chouette! Il y a un train à 12h37 qui s’arrête à Ottignies.

Je monte dedans et je suis bien content.

Arrivé à Ottignies je vois sur le quai numéro 6 le train pour Leuven qui part à 12h57. Parfait!

Je monte dedans et je suis content.

Sur le trajet de trois minutes qui m’amène à Limal, je me dis que j’irais bien jusque Wavre pour aller chercher des petits tournevis et une carte graphique dans un magasin. Je demande à l’accompagnatrice si je dois payé le supplément de 7,5€ pour acheter à bord un billet Limal/Wavre aller-retour (4€ normalement).

Elle me répond : «Oui, normalement. Je vais chercher ce qu’il faut.»

Je descend du train et je ne suis pas content.

Quelques slogans de la SNCB :

* La vie entre en gare
* Passez d’une ligne à l’autre
* Achetez son billet avant de monter dans le train c’est logique!

Logique certes, mais surtout pas spontané!

Merci la SNCB Holding qui me demande de «surtout rester dans les rails, d’avoir un abonnement électronique et de ne RIEN FAIRE D’IMPRÉVU sans payer un joli supplément!». La liberté, c’est pour les gens qui ont les moyens.

À découvrir : la Théorie Relative de la Monnaie

Puisque l’argent (la monnaie) c’est le nerf de la guerre (et donc de la paix), et que c’est lorsqu’il ne se sent pas coincé ou stressé qu’un humain peut s’intéresser à autre chose que ses problèmes, la question de la monnaie est pour moi un «fondamental qui conditionne la société».

Donc, agir sur ce fondement, c’est agir sur la société aussi.

En discutant sur Framasphère, j’ai lu pour la première fois les mots Théorie Relative de la Monnaie dont une agréable lecture sur les origines de la monnaie.

Si j’ai bien compris, de la TRM est né uCoin, un logiciel client CuteCoin et un forum qui en discute (utilisant l’excellent Discourse)

Il existe également un outil de simulation de cette monnaie basée sur la TRM.

En parallèle il y a le «jeu de la corbeille» qui permets de simuler les différences entre une monnaie dette et un dividende universel et une vidéo (parmi d’autres) sur ce jeu.

D’autres projets (tout récents) basés sur ces concepts, tel que Mango ou une monnaie libre (en France); le sou.

Dans mon «processus de réflexion», je trouve qu’une démocratie sans une monnaie démocratique, c’est plus difficile à mettre en œuvre et je pense que le sujet de «l’argent» est, paradoxalement, sous-estimé en terme de priorité.

Google, Microsoft, Apple, Facebook, … nuisent à l’individu et à l’originalité.

Par exemple envoyer des courriels qui ne «correspondent» pas aux «normes» est considéré comme un pourriel (spam).

Si j’utilise un serveur mail personnel en suivant tout un tas de recommandations glanées sur la toile (configurer correctement un serveur mail), je risque de toute façon d’être «suspect».

Si en plus dans mes signatures mail j’utilise des raccourcisseur de liens comme (tiny.cc ou bit.ly, …) je prends des mauvais points.

Résultat … envoyer un mail «hors norme» n’est pas toléré par ces grosses entreprises de merde qui nous pousseront à nous «conformer» en plus de nous «espionner».

Et les braves gens s’en branlent, considèrent les hackers, pirates et autre originaux utilisant des logiciels libres comme une bande de clown ou pire … comme une menace.

Le capitalisme, la technologie, les multinationales et les logiciels privateurs nous dictent leur vision de l’humanité et les bio-conservateurs, les déconnectés, les hommes et les femmes de foi et de spiritualités resteront des «originaux» aux yeux d’une humanité asservie encore plus abrutie et débile.

Ils jouent tous avec «nos peurs», ont les pieds dans l’économie de la surveillance nous bassinent avec de la «sécurité» pour nous mettre dans un état de soumission.

Puisse la génération née un smartphone dans la main (et une puce dans l’autre?) prendre conscience rapidement qu’il faut se battre pour être libre, parfois contre soi-même, ses habitudes ou les «visions» de l’avenir qui nous sont proposées (imposées?).

Fuck them all!

Mais c’est qui le malade?

Les “implant parties” ont débarqué en France (ici financée par Google). Ou comment habituer les gens à l’idée de l’implantation de puces, au transhumanisme. Idée qui fait son chemin, avec quelques volontaires que je qualifierais d’imbéciles naïfs, jusqu’à ce que la “masse” trouve ça “normal” voire même “super cool”, et que plus personne ne s’y oppose…

http://www.dailymotion.com/video/x2vrxan_implant-party-paris-13-06-2015_news#from=embediframe

Salut,

Et demain en Belgique, les tickets de métro c’est fini. La carte Mobib prend le relais.

Il fut un temps ou les portiques n’existaient pas et où le bon peuple achetait tout de même sa place, même si quelques malandrins s’offraient des voyages gratuits.

Maintenant je me sens comme un porc que des remparts en aluminium guident vers les quais d’embarquement.

Je me retrouve coincé entre des valeurs de brave type et une furieuse envie d’envoyer cette modernité au relents nauséabonds dans les plus sombres recoins de ma mémoire … pour fuir.

Fuir en abandonnant mes pairs, ma terre natale, mes amours et ma famille.

M’exclure face à cette insouciante montée invisible d’un totalitarisme dans lequel la vie n’est plus que produit et marchandise.

Mais qu’en est-il de cet être qui en mon sein se sent chaque jours un peu plus acculé face à un prédateur sans visage? Dois-je l’écouter ou le faire taire face à ce qui semble inévitable?

Resterais-je à jamais une merde rebelle alors que mes longues années d’effort m’ont amenées à quitter le jeu, la drogue, l’alcool et ces trop confortables habitudes de toujours accuser l’«autre» pour chercher à m’intégrer comme un «bon citoyen» dans cette vision commune que l’on appelle société.

Je me laisse emporter par la démence, elle me semble plus juste, plus seine et plus vivante que ce monde où la machine sera roi et reine.

Fuck